Leçon 1 – Mardi 02 Janvier 2018 – École du Sabbat

L’attrait du matérialisme

Le monde de la publicité est puissant. Les entreprises dépensent des milliards pour donner envie
d’acheter leurs produits. Elles se servent presque toujours de gens très beaux et attirants pour
promouvoir ce qu’elles vendent. En regardant telle ou telle publicité, c’est nous que nous voyons, pas
seulement en possession du produit, mais aussi en compagnie des gens qui sont dans la publicité.
Le matérialisme ne serait pas aussi efficace s’il n’y avait pas toute cette sensualité, parfois subtile, et
parfois beaucoup moins, qui imprègne la publicité. C’est la technique la plus puissante de la publicité,
mais elle agit comme un poison chez les chrétiens qui luttent contre les dangers du matérialisme, c’està-dire la majorité d’entre nous.

Lisez Matthieu 6.22-24. Que représente l’œil scion les penses et les actes du chrétien Comment, en tant que chrétiens, devons-nous réagir aux images subtiles qui nous tentent pour nous pousser à consommer ce dont nous n’avons pas vraiment besoin ?

La publicité qui allie la sensualité à des produits peut devenir un outil puissant. Les commerçants
vendent leur marchandise en créant de l’engouement dans l’esprit des consommateurs. L’expérience
est purement imaginaire, mais ça marche. Elle peut être quasi mystique, en transportant les gens,
même brièvement, vers ce qui semble être un monde parallèle. Cela devient une fausse religion, qui
n’offre aucune connaissance ni aucune vérité spirituelle, mais qui semble tellement attirante et
intéressante sur le moment que bien des gens ne peuvent y résister. Je le veux, je crois que je le mérite,
alors pourquoi ne pas l’avoir ? Dieu seul sait quelles sommes considérables ont été gaspillées pour des
choses dont nous n’avions pas besoin, mais que nous avons achetées car les publicitaires avaient fini
par nous persuader du contraire.

« Je dis plutôt : marchez par l’esprit, et vous n’accomplirez jamais ce que la chair désire. »
(Ga 5.16)

« Bien que nous ayons tendance à penser à ce que la chair désire » uniquement en termes
sexuels, de quelles autres manières risquons-nous d’accomplir ces désirs

Leave a reply