Leçon 2 – Mardi 09 Janvier 2018 – École du Sabbat

Les étapes de la convoitise

Comme tous les péchés, la convoitise commence dans le cœur. Elle commence à l’intérieur de nous pour se propager ensuite à l’extérieur. C’est ce qui est arrivé en Eden.

Lisez Genèse 3.1-6. Qu’a fait Satan pour attirer Ève dans le péché ? De quelle manière a-t-il utilisé les mêmes principes au fil des siècles pour nous duper, nous aussi ?

» La femme vit que l’arbre était bon pour la nourriture et plaisant pour la vue, qu’il était, cet arbre, désirable pour le discernement. Elle prit de son fruit et en mangea ; elle en donna aussi à son mari qui était avec elle, et il en mangea. » (Gn 3.6)

On pourrait presque croire que le monde de la publicité a tiré son modèle commercial de l’histoire du jardin d’Éden. Le diable a présenté le fruit de l’arbre défendu de manière à susciter en Ève le désir de vouloir plus que ce qu’elle avait déjà, et de lui faire croire qu’elle avait besoin de quelque chose alors qu’en fait, ce n’était pas le cas. Quel plan génial ! Sa chute est une démonstration des trois étapes que nous suivons quand nous tombons dans la convoitise : » Je vois, je veux, je prends « . Bien sûr, la convoitise peut être un péché silencieux. Comme la luxure, elle est invisible, cachée derrière le voile de notre chair. Mais quand elle finit par porter son fruit, elle peut faire beaucoup de dégâts : détruire des relations, laisser des cicatrices à ceux que l’on aime, et nous accabler de culpabilité par la suite.

Dès que la convoitise apparaît, elle surpasse tout autre principe. Le roi Achab vit la vigne de Naboth, la voulut, et bouda jusqu’à ce que la reine fasse tuer Naboth pour la récupérer (1 R 21). Akân ne put résister en voyant un vêtement et de l’argent, alors il les convoita et les prit (Jos 7.20-22). La convoitise, finalement, n’est qu’une autre forme d’égoïsme. Si l’égoïsme est la forme du péché qui prédomine, la convoitise peut être considérée comme la forme prédominante de l’égoïsme. L’apôtre Paul le sous-entend clairement quand, en décrivant les « temps difficiles » [2 Tm 3.1] de l’apostasie finale, il représente l’égoïsme comme la racine envahissante de tous les maux qui prévaudront alors, et la convoitise comme son premier fruit. « Les hommes seront égoïstes, avides d’argent » 2 Tm 3.2 »

Pourquoi est-il important de reconnaitre en nous toute tendance à la convoitise ?

6. John Harris, Mammon, New York, Lane & Scott, 1849, p. 52.

Leave a reply