Leçon 6 – Mardi 01 Août 2017 – L’objectif de la loi – École du sabbat

L’objectif de la loi

 

Dans Galates 3.19-29, Paul fait de multiples références » à la loi « . De quelle loi Paul parle-t-il dans cette portion de Galates ?

Certains, pensant que l’expression » jusqu’à ce que » au verset 19 indique que cette loi n’était que temporaire, ont cru que le passage faisait référence à la loi cérémonielle, car le but de cette loi a été accompli à la Croix et elle est donc arrivée à son terme à ce moment-là. Cela a du sens en soi, mais ce n’est pas ce que Paul dit clans Galates. La loi cérémonielle, aussi bien que la loi morale, ont été ajoutées au Sinaï à cause de la transgression, et nous verrons en considérant la question suivante que Paul pensait principalement à la loi morale.

Paul dit-il que la loi a été ajoutée ? À quoi a-t-elle été ajoutée et pourquoi ? Comparez Ga 3.19 et Rm 5.13,20.

Paul ne dit pas que la loi a été ajoutée à l’alliance que Dieu a faite avec Abraham, comme s’il s’agissait d’une sorte d’amendement à un testament qui modifiait les clauses d’origine. La loi existait bien avant le Sinaï (voir l’étude de demain). Paul veut plutôt dire que la loi a été donnée à Israël dans un objectif totalement différent. C’était pour ramener le peuple vers Dieu et vers la grâce qu’il offre à tous ceux qui viennent à lui par la foi. La loi nous révèle notre condition de péché er notre besoin de la grâce de Dieu. La loi n’était pas censée constituer un genre de programme pour » gagner » le salut. Au contraire, elle a été donnée, dit Paul, » pour que la faute soit amplifiée » (Rm 5.20, COL), c’est-à-dire pour nous montrer plus clairement le péché dans nos vies (Rm 7.13).

Tandis que les lois cérémonielles renvoyaient au Messie et soulignaient la sainteté et la nécessité d’un Sauveur, c’est la loi morale, avec ses » Tu ne … pas » qui révèle le péché, qui nous montre que le péché fait non seulement partie de notre condition naturelle, mais qu’il est en réalité une violation de la loi de Dieu (Rm 3.20 5.13,20 ; 7.7,8,13). C’est pourquoi Paul déclare : » Là où il n’y a pas de loi, il n’y a pas non plus de transgression » (Rm 4.15).

» La loi agit comme une loupe. Cet outil n’augmente pas le nombre des taches qui salissent un vêtement, mais elle les fait ressortir plus clairement et en révèle beaucoup plus que l’on ne peut en voir à l’œil nu. « 14
14 William Hendriksen, New Testament Commentary, Exposition on Galatians [Commentaire du Nouveau Testament, exposé sur Galates], Baker Book House, Grand Rapids, Michigan, 1968, p. 141.

Leave a reply